ceilhes croquis du grifoul panorama de ceilhes

L'association « ACCUEIL AUX PERSONNES AGÉES ET SOINS AUX MALADES » de CEILHES.

Pétition

Télécharger la pétition contre la fermeture de la maison de retraite, imprimez-la, remplissez-la, datez, signez et renvoyez-la à patrick.lageze@club-internet.fr.

 

REVITALISATION D’UNE ZONE RURALE A TRAVERS LE PROJET D’UN PÔLE GÉRONTOLOGIQUE INNOVANT

Introduction

L’idée de ce projet est de réunir au sein d’un même lieu (le village de Ceilhes), trois structures d’accueil de personnes âgées :

  • un foyer pour Personnes agées (FPA),
  • un Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées (EHPA) pour personnes en passe de perdre leur dépendance,
  • et une structure médicalisée, à savoir un Etablissement d’Hébergement de Personnes Agées Dépendantes (EHPAD).

Seul l’EHPA est actuellement existant.

La logique de ce projet est qu’une personne âgée ou un couple de personnes âgées décidant, pour maintes raisons d’entrer en maison de retraite subit une « cassure » de ses repères (humains, spatiaux, habitudes quotidiennes…) A cette prise de décision correspond un certain stade d’autonomie de la personne décrit par l’échelle AGGIR (graduée de 1 à 6). Ce stade d’autonomie, ou plutôt cette dépendance va orienter les personnes vers une structure répondant à cet état, défini administrativement par les sigles : FPA, EHPA, EHPAD. Ces trois structures assurent selon le degré de dépendance l’accueil, les soins quotidiens, la médicalisation des personnes.

Au fur et à mesure de leur perte d’autonomie, il est nécessaire d’envisager un déplacement ou replacement des personnes âgées de FPA en EHPA ou d’EHPA en EHPAD, ce qui entraîne de fait un nouveau stress, souvent dramatique, dû au déplacement.

L’objet de ce projet est de réunir sur un même lieu, au sein du village de Ceilhes (309 habitants) ces trois structures où la vie sociale sera principalement centrée sur l’accueil des personnes âgées.

Nous nous engageons, bien entendu, à assurer cet accueil, mais de plus, à le valoriser en nous appuyant sur ces trois structures dites « familiales » où la valeur essentielle sera la disponibilité de tous (c’est peut-être encore cela la vraie richesse du milieu rural…)

À cela, nous associons les notions innovantes de bio-construction, de construction bioclimatique et d’alimentation en grande partie biologique produite localement.

Ces trois structures seront inter dépendantes, mais aussi ouvertes à la vie du village : école, réunions culturelles, offices religieux, fêtes, kermesses, loto, jardinage, sorties, partage de lieux géographiques communs, réfectoire… Nous résumerons cela par la dénomination : partage intergénérationnel.

L’insertion dans le territoire de ce projet sera d’autonomiser notre secteur géographique selon trois directions essentielles :

  • 1. La santé (accueil des personnes âgées, maintien à domicile, SSIAD…)
  • 2. L’alimentation (cantine des résidents ouvertes à toutes personnes âgées, repas à domicile, cantines scolaires…)
  • 3. L’énergie (chauffage au bois dans les trois structures, extensible en réseau à l’ensemble du village, pose de panneaux photovoltaïques…

Présentation du porteur du projet : APASM

Notre association « Accueil de Personnes Agées et Soins aux Malades » (APASM) restructurée le 1er janvier 2010 est propriétaire de la résidence Saint-Joseph, d’un bâtiment annexe, d’un grand parc ainsi que d’un terrain d’environ 3 000 m².

Forte actuellement d’environ 150 membres, voire davantage après l’assemblée générale du 28 Mai 2010, « Accueil de Personnes Agées et Soins aux Malades », gère la résidence Saint-Joseph.

Les nouveaux statuts déposés en sous-préfecture de Lodève ont permis la composition suivante : Bureau six membres, Conseil d’Administration quinze membres comprenant trois salariés, un médecin, un pharmacien, trois infirmiers, un kinésithérapeute, une personne active native de Ceilhes, une parente de résident, deux personnes retraitées domiciliées à Ceilhes .

« Accueil de Personnes Agées et Soins aux Malades » est ouverte à toute personne habitant sur le bassin géographique naturel autour de Ceilhes comprenant les villages d’Avène, Roqueredonde, Lunas, Joncels , Romiguière et du Clapier(au total 1800 habitants permanents environ), ainsi qu’aux parents des résidents de la maison Saint-Joseph, aux salariés et aux professions libérales exerçant à l’intérieur de cette structure.

Dès notre reprise au 1er janvier 2010, et conformément au décret de juillet 2006 visant l’hygiène, la sécurité et l’accessibilité, nous nous sommes lancés dans une vague de travaux mettant en conformité le bâtiment avec l’application du décret d’ici 2015. Le coût de ces travaux s’élève, pour 2010 aux alentours de 80 000 €, il en sera de même pour 2011 et 2012.

A l’heure actuelle, hormis les travaux de première urgence déjà effectués comme les travaux électriques, deux grandes salles d’eau, accessibles en fauteuil, ont été refaites aux normes exigées, ainsi que trois chambres. Ces travaux ont été pensés tant au plan matériel qu’organisationnel. L’association a fait faire les études nécessaires à l’APAVE pour l’hygiène, l’accessibilité et la sécurité.

Historique

En 1928, l’association « soins aux malades de Ceilhes » vit le jour dans le but d’assurer à domicile un service de garde malade pour infirmes et indigents.

En 1936, grâce à la donation de la résidence actuelle à l’Association et à l’héritage de la maison annexe au nom de l’Association, cette dernière change de dénomination, s’appelant dorénavant : « Soins aux malades et asile de retraite pour personnes âgées isolées et indigentes », donnant ainsi naissance et vie à la Maison de Retraite actuelle.

En 1943, la gestion de la Maison de retraite est confiée aux Religieuses Franciscaines de Rodez . La Maison prendra dès lors le nom de « St Joseph ».

Fin 1997, les Religieuses se retirent et le mandat de gestion est confié à Languedoc Mutualité.

Fin 2009, Languedoc Mutualité met fin à son mandat.

Au 1er janvier 2010, La gestion est reprise par l’Association APASM avec des statuts réactualisés.

Présentation du bassin géographique

Ceilhes, 309 habitants, se situe au nord de l’Hérault, dans le canton de Lunas, en limite de l’Aveyron. Les bourgs les plus proches sont Lodève et Bédarieux.

Résidence Saint-Joseph

A l’annonce du retrait de Languedoc Mutualité, la population, les élus de Ceilhes et de la communauté de commune, soucieux de ne pas voir cette maison de retraite mettre fin à son activité, se mobilisent pour continuer à la faire vivre. Les élus sont intervenus auprès du Conseil Général afin que celui ci autorise l’association à en assurer la gestion.

L’association se restructure et poursuit la gestion avec les bonnes volontés locales, ainsi que le concours d’un expert comptable et d’un avocat.

La maison de retraite est vétuste. Les travaux urgents nécessaires à la sécurité sont entrepris dés janvier 2010. Une directrice, habitante du village est engagée. Elle dirige le personnel et gère au quotidien le bon fonctionnement de la Maison de Retraite.

La résidence St Joseph emploie 11 salariés pour une capacité de 20 lits. Les soins sont actuellement assurés par des infirmiers libéraux.

L’association APASM possède un bâtiment principal , un bâtiment annexe, un grand parc ainsi qu’un terrain d’environ 3 000 m².

LE PROJET

1 - Sur la résidence Saint-Joseph.

L’hygiène, la sécurité, l’accessibilité ainsi que la mise aux normes du bâtiment entrent dans le cadre de la restructuration de la résidence. Les travaux intérieurs sont étalés sur trois années à raison d’un plan financier prévisionnel de 80 000 € par an. Les premiers travaux ont débuté dès janvier 2010.

Il est à souligner également la volonté de l’Association d’organiser une souscription publique à destination des particuliers et des entreprises via la fondation de France pour valoriser le bâti extérieur : réfection de la façade à la chaux et au sable (colorée dans la masse de pigments naturels, d’aspect gratté) ; réfection de la toiture en ardoise et remplacement des volets et fenêtres. Ces travaux feront l’objet d’une demande auprès de Fondation du Patrimoine.

2 – Réaménagement du bâtiment annexe.

Il s’agit de constituer 6 à 7 studios dans le bâtiment annexe, permettant d’accueillir des personnes âgées qui désirent s’intégrer et partager la vie du village et de sa maison de retraite. Ce projet s’effectuerait aux termes de la signature d’une convention et d’un bail de trente ans avec l’association « TONGLEN »

3 – Construction d’une EHPAD

« Accueil de Personnes Agées et Soins aux Malades » a déposé un Certificat d’Urbanisme (CU) en corrélation avec la Direction Départementale des Territoires et de la Mer qui a indiqué la procédure de dépôt du CU afin que celui-ci soit favorable.

Cette EHPAD de vingt lits sera construite selon une conception bioclimatique et écologique . Le Maître d’œuvre en est monsieur Yves GUITER, architecte concepteur de la résidence de quatre-vingts lits de la maison de retraite « L’Aubier de Cybèle » sise à Fréjus et première maison de retraite « verte ».

4 – Organisation d’un SSIAD.

Ce SSIAD (Service de Soins Infirmiers A Domicile) assurera tant les soins des personnes de la résidence et des personnes de l’annexe que de celles maintenues à domicile sur toute la zone géographique précitée en présentation du porteur du projet.

Il est à souligner la volonté de Maire de Ceilhes de s’associer à notre projet en mettant à notre disposition le local actuellement occupé par l’agence postale afin de le transformer en un cabinet médical pouvant accueillir le SSIAD.

5 – Création d’un jardin associatif.

La mise en culture d’un jardin potager d’environ 400 m2 est démarrée grâce à une création d’emploi dans le cadre d’un contrat CAE, de la bonne volonté d’agriculteurs bénévoles, de personnes de l’association et des employés communaux. Il s’agit d’un jardin à la fois potager, aromatique, médicinale et d’agrément sous le contrôle du pharmacien du village. A l’heure actuelle, l’association réfléchit sur la possibilité de créer un poulailler ainsi qu’un élevage de lapins dans le cadre d’un label écocert .

6 – Création d’un parking paysagé.

Le Maire est favorable pour prendre en charge le financement d’un parking paysagé tant à l’usage de la nouvelle EHPAD que des villageois.

7 – Création d’une chaufferie bois.

Cette chaufferie écologique alimentera les trois résidences : annexe, résidence Saint-Joseph, EHPAD.

Outre le chauffage de ces trois bâtiments, la mairie est favorable à l’extension de ce projet aux habitations du village.

8 – Efficience de la cuisine de la maison de retraite de la nouvelle EHPAD .

La cuisine de la maison de retraite aura pour vocation première de préparer les repas des résidents, avec une cuisine familiale. Elle pourra livrer des repas aux personnes du village le désirant et ainsi permettre leur maintien à domicile. Les cantines scolaires de Ceilhes, Roqueredonde et Avène (accueillant environ une trentaine d’enfants de 6 à 12 ans) étant livrées par Bédarieux (une heure de transport), les mairies concernées seraient favorables à ce que la cuisine de la maison de retraite puisse assurer la restauration des scolaires.

9 – Création d’un comité d’activités intergénérationnels.

L’association a également vocation d’être un des éléments moteurs de la vie associative du village en créant de nombreuses activités auxquelles les résidents seront associés : réunions culturelles, offices religieux, fêtes, kermesses, loto, jardinage, sorties…Il est à souligner que certaines de ces activités sont déjà mises en place deux après midi par semaine, en particulier avec les enfants de l’école.

Ces activités partagées avec les habitants du village permettent de rompre l’isolement et la solitude des personnes mais également de préserver leur autonomie. Elles permettent aussi de maintenir l’implication sociale des habitants.

10 - Intérêt économique

C’est pour le village une opportunité exceptionnelle :

  • 1. conservation des 11 emplois existants (ces salariés étant actifs sur les trois structures).
  • 2. Création potentielle de 9 emplois supplémentaires.
  • 3. Création d’un SSIAD (un ou deux infirmiers référents ainsi que deux ou trois aides-soignantes) [Les salariés de ce SSIAD seront employés au sein de la nouvelle structure EHPAD médicalisée].

Les partenaires actuels ou partenaires souhaités

  • 4. APASM : porteur du projet.
  • 5. Communauté de communes Avène Orb Gravezon
  • 6. Mairie de Ceilhes
  • 7. Conseil Général
  • 8. Association Tonglen
  • 9. La Région Languedoc Roussillon
  • 10. L’Etat
  • 11. L’Europe
  • 12. Tout autre partenaire, donateur

Pré-étude financière :

Monsieur Yves GUITER, architecte concepteur, travaille sur cette pré étude.

Le coût de construction de la nouvelle EPHAD devrait s’élever aux alentours de 2,5 millions d’euros si l’on se base sur le barème actuel de 120 000 euros par lit ou de 1750 euros le m², sachant qu’une surface de 40 m² est nécessaire pour chaque résident, à l’exception de ceux atteints de la maladie d’Alzeimer, qui doivent bénéficier d’une surface de 50 m².

L’étude du coût et de l’installation d’une Chaudière à bois a été confiée à la société « Pays Haut Languedoc et vignobles », la dépense devrait être environ de 130 000 euros.

Les travaux sur l’annexe devraient être de l’ordre de 200 000 euros selon l’étude effectuée par net@llia.

L’aménagement du local du SSIAD est estimé à environ 40 000 euros

Les travaux sur le bâtiment de résidence actuelle s’élève aux environs de 90 000 euros. Il est à noter que l’installation photovoltaïque sera autofinancé par l’ADEM.

Le coût d’aménagement du parking paysagé devrait être pris totalement en charge par la Mairie de Ceilhes pour un montant de 40 000 euros.

Le coût premier de cette estimation devrait avoisiner les 3 millions d’euros.

Le dépôt d’un dossier PER (Pôle Excellence Rurale) est en chantier pour obtenir un financement de 50 % des dépenses envisagées.

Premiers éléments de conclusion :

Ce projet est axé autour du maintien des personnes âgées sur un même lieu au fur et mesure de l’évolution de leur dépendance, dans une ambiance familiale et avec la richesse que peut apporter le milieu rural.

La maison de retraite de Ceilhes, existant depuis 1936, fait partie de la mémoire et de la vie du village. Au-delà de l’intérêt économique, c’est cette mémoire collective qui permet à la population locale de se mobiliser pour la maintenir.

L’association propose ce projet pour trouver les moyens nécessaires à la survie de la maison de retraite dans des conditions d’accueil familial et personnalisé de la personne âgée en fonction de son autonomie.

Documents

Lire la page : Les statuts de l'association.

Lire la page : REVITALISATION D’UNE ZONE RURALE A TRAVERS LE PROJET D’UN PÔLE GÉRONTOLOGIQUE INNOVANT.

Télécharger L'article de presse du 06/01/2010.

 

Vous aussi, réagissez et donnez votre avis sur le forum de discussion de l'association « ACCUEIL AUX PERSONNES AG%E9ES ET SOINS AUX MALADES » de Ceilhes.

Pour embellir cette page, participez à la rédaction des textes et envoyez vos photos sur « L'association "ACCUEIL AUX PERSONNES AG%E9ES ET SOINS AUX MALADES" de CEILHES » à partir de la page Postez vos documents/commentaires !

   Dernière mise à jour en décembre 2018 par Benoît et Rémi SOULAGE.
   e-mail :